Pour cette dernière séance de l’année, l’assistance était conviée à participer aux réunions conjointes du Conseil Communal et du Conseil de l’Action Sociale.


CPAS

cpas-2.jpgDe la séance dédiée au CPAS, outre le rapport sur les économies d’échelle et synergies Commune/CPAS pour l’année 2013, le (bon) fonctionnement du bus du bonheur et le covoiturage, on se souviendra que l’ONE est satisfaite de l’accueil extra scolaire proposé dans la commune pour les enfants de maternelle et primaire (périodes avant et après l’école, stages organisés durant les vacances scolaires) en particulier les services proposés par l’ATL (Accueil Temps Libre). Les besoins en la matière augmentent et des pistes sont explorées pour y faire face. On y apprend aussi que les plaines de jeux organisées à Vencimont par l’asbl Jeunesse et Santé devraient migrer l’année prochaine aux Arpents verts à Houdremont.

Conseil Communal

maisonCommunale.jpgVient ensuite la séance du conseil communal proprement dite, le premier des 15 points à l’ordre du jour étant probablement le plus âprement discuté.

Retour sur le conseil communal du 24/10/13, conseil auquel n’avait participé, pour rappel, qu’une seule conseillère de l’opposition, ses équipiers retenus ailleurs pour diverses raisons (Stéphanie Gendarme étant maintenant associée à la majorité et non plus à l’opposition, vu les positions prises lors des votes, entre autres). Ceux-ci en avaient avertis le collège suffisamment tôt pour que la date du conseil puisse être déplacée, ce qui fut refusé. L’opposition regrette le manque de fair-play de la part du bourgmestre, celui-ci estime que les dates sont communiquées suffisamment tôt que pour chacun puisse s’organiser en conséquence, etc. Bref, après des échanges animés, il est décidé à l’unanimité que tout ce qui concerne cette absence de 5 conseillers de l’opposition soit retiré du PV du conseil du 24, en souvenir de Mandela dira le premier communal…

Après quelques points passés en revue rapidement, les conseillers s’attardent sur le décompte final des travaux consacrés à la création du Centre d’interprétation, la Maison Languillier. On apprend que le budget initial est dépassé de plus de 80 000 euros, pour cause de suppléments dus à divers manquements dans le cahier des charges de l’architecte ainsi qu’à des ajouts demandés par le collège. L’opposition déplore le fait que des avenants n’aient pas été proposés au conseil communal en cours de chantier, ceci étant impossible par manque de temps répond le bourgmestre. maisonLanguiller.jpgIl ne semble pas y avoir de recours possible, les subsides étant octroyés sur base de l’estimation de l’architecte, et non sur le décompte final. Comme dans tout chantier, il y a des surprises, sauf qu’ici, ce sont tous les contribuables qui paient, fera encore remarquer l’opposition…Il y a là-dedans comme un air de déjà-vu…

D’autres décomptes seront soumis aux votes, calmement, avant le dernier point à l’ordre du jour consacré au budget communal ordinaire et extraordinaire, exercice 2014, qui suscitera quelques questions de l’opposition.

Pourquoi ne pas dynamiser l’arboretum par exemple ? Parce-que celui-ci a une vocation didactique, pas récréative répond la majorité.

Nous pensons que l’aspect didactique n’est pas incompatible avec le développement touristique de ce merveilleux site. De nombreux exemples existent qui prouvent que ces deux dimensions peuvent coexister harmonieusement.

L’opposition constate que la charge d’emprunt a augmenté sur les 5-6 dernières années: oui mais les subsides sont de plus en plus difficiles à obtenir, la faute à la crise, dira le bourgmestre…

En ce qui nous concerne, nous nous interrogeons sur la pro activité de l’équipe en place à monter des dossiers pour obtenir des subsides.

energieVerte.jpgLe budget chauffage des locaux communaux en augmentation aiguille la conversation sur le dossier de la cogénération. On ne sait toujours pas quel sera le sort de la partie énergie verte, la commune ne serait pas obligée de relancer le projet tel qu’il était, on attend des infos de la Région Wallonne dixit Vincent Massinon.

Nous trouverions plus qu’opportun que la commune organise un vrai débat citoyen sur ce sujet, qu’elle mette en place une commission qui se penche sur le dossier pour bien en évaluer toutes les possibilités et les implications pour le futur.

Pour toutes ces raisons, ainsi que le cas du bassin didactique, jugé trop peu ambitieux en regard de son coût présumé, l’opposition vote contre ce budget.

Il n’y a pas d’interpellation citoyenne aujourd’hui, on passe directement aux points proposés par les membres de l’Equipe (et pas LNE comme noté dans la convocation du conseil communal, nous ne sommes pas les seuls à nous tromper NDLR).

Points proposés par l’opposition.

Dans la perspective des commémorations du début de la première guerre mondiale (centenaire l’année prochaine pour les très distraits), l’opposition souhaite qu’une cartographie des sépultures des anciens combattants, résistants, soit établie à l’entrée de chaque cimetière de la commune, ainsi qu’une uniformisation des plaques commémoratives… ce sera le seul des trois points proposés par l’opposition qui sera adopté à l’unanimité…

Share This