Quoi, un bulldozer à Bourseigne-Neuve ?!


Des comptes…

– Cette séance du Conseil communal a débuté avec une présentation – très claire et pédagogique – du compte communal 2014 par Monsieur Demanet, Directeur financier.

Il nous précise par exemple que depuis plusieurs années, il y a confusion dans la facturation de l’eau au citoyen, due au report du solde à l’exercice de l’année suivante. balance.jpg En fait, comme l’acompte est payé par le citoyen l’année courante, mais que le solde de facturation est payé l’année suivante, il est difficile de mesurer les consommations annuelles avec précision.

La comptabilité a été rectifiée sur ce point. Cela ne devrait pas avoir réellement d’incidence, à terme, sur les finances de la commune, mais modifie à la baisse d’environ 250.000 € le résultat d’activité pour 2014 (boni d’un bon 1.200.000 €).

Le logiciel comptable imposé aux communes ne permet malheureusement pas de présenter les dépenses communales de façon analytique ; entendez : un document qui reprendrait chaque projet envisagé, avec les modes de financement prévus (subsides, fonds propres, etc.). Il est vrai qu’un tel document – attendu depuis longtemps – nous aurait permis d’avoir une vue d’ensemble sur les coûts de la création et de la gestion du bassin didactique. Un jour, peut-être…

– Pour les fabriques d’église, la minorité constate que le chiffre des dépenses continue d’augmenter au fil des ans. Le premier échevin répète que, jusqu’à cette année, il est mis devant le fait accompli, mais qu’à partir de l’an prochain, ce ne sera plus le cas, les fabriques devant présenter leurs budgets.

arpentsVerts2.jpg– La minorité a aussi noté que, pour les classes de dépaysement organisées aux Arpents Verts, l’investissement avait été important cette année, et que les recettes ne sont pas en regard des dépenses engagées. Il leur a été notifié qu’il y a eu 5 semaines d’occupation « test » à un tarif très bas (avec les classes de la commune). Tout le monde s’accorde donc pour dire qu’il faudra refaire le point après une année entière de fonctionnement.

– Au niveau du budget 2015, deux modifications budgétaires ont été votées majorité contre opposition ; celle-ci a rappelé son désaccord avec le projet de logements sociaux dans les bâtiments de la gare de Gedinne. Elle aurait préféré une autre affectation, liée par exemple aux activités touristiques de la région. Sur ce point-là, nous sommes bien d’accord !

Et des travaux…

telechargement.jpg– Ce point budgétaire nous a permis d’apprendre qu’une négociation serait en cours entre la commune et Proximus ; une probable intervention de la commune dans les travaux permettrait d’accélérer l’installation de la fibre optique sur les deux Bourseigne. Nous avions largement relayé la pétition réclamant cette prolongation de la connexion Internet, qui fait réellement défaut dans ces deux villages. Bonne nouvelle !

– D’autres travaux ont été approuvés : l’étude pour implanter des jeux supplémentaires à la plaine de jeux de Gedinne, le remplacement de la toiture et des châssis des locaux de la Fourmilière et de l’Ecole des devoirs avec subside Ureba, et la sécurisation des accès au parc à conteneurs.

Un citoyen interpelle la commune

Dans nos différentes publications, nous vous rappelons souvent que tout citoyen a le droit d’assister au Conseil communal, mais aussi de faire une interpellation citoyenne en posant une question aux élus.

– Lors de cette séance, c’est Quentin Jacques – citoyen de Bourseigne-Neuve et par ailleurs trésorier de notre locale Ecolo – qui a interrogé le Conseil sur l’opportunité pour notre commune d’introduire un projet dans le cadre de POLLEC 2 (POLitique Locale Energie Climat).

energieDurable.jpgConcrètement, cette initiative wallonne permettra à des communes de bénéficier d’un soutien financier pour le recours à une expertise externe en vue d’élaborer un Plan d’Action en faveur de l’Energie Durable dans le cadre de leur adhésion à la Convention des Maires. La clôture des candidatures à ce nouvel appel à projet est fixée au 30 juin 2015.

Le Bourgmestre a répondu par l’affirmative (signalant néanmoins qu’il n’avait pas attendu les appels à projet pour déjà être actif au niveau des économies d’énergie sur la commune), et il a précisé, trouvant cette suggestion pertinente et favorable au budget de la commune, qu’ils allaient essayer de rentrer un dossier, pour améliorer l’isolation, diminuer les consommations d’énergie, et avoir plus facilement accès aux subsides.

Un monitoring du chauffage devrait être mis en place prochainement ; et la possibilité d’utiliser du bois ou des plaquettes pour le réseau de chaleur est à l’étude ! Envisager une chaudière autre qu’au mazout… ce conseil communal est décidément riche en bonnes nouvelles !

Gageons que ce soit le début d’une longue série !
Nous nous réjouissons que la commune ait décidé de tenter de déposer sa candidature à POLLEC 2.

Quentin Jacques a également proposé que la commune s’associe aux autres communes partenaires du GAL Lesse & Semois pour déposer une candidature commune, puisqu’un GAL peut être candidat à POLLEC 2.

L’opposition questionne également le Conseil

interregv.jpgAu sujet du projet Interreg V « Ardenne Connect & Bike » proposant un réseau cyclable en Ardenne namuroise, l’opposition souhaite une modification du tracé pour passer par des points touristiques importants (Tour du Millénaire, Village de Vacances de Vencimont).

Le Bourgmestre explique qu’il a déjà réussi à obtenir que la boucle Interreg V passe par Gedinne (via les deux Louette), ce qui n’était pas le cas dans le projet initial. Cela n’empêche pas de placer des panneaux sur la boucle, qui annonceraient les points d’intérêt de la commune (par exemple Vencimont, la Croix Scaille, la Tour du Millénaire et qu’il est possible de se restaurer et s’abreuver à Gedinne). Le point de la prochaine CCATM ne sera donc, dans un premier temps, qu’un point de « communication » sur la boucle trans-ardennaise, puisque nous n’avons pas, dans l’état actuel des choses, de propositions d’aménagement à faire.

La deuxième interpellation concerne des travaux à programmer au pont sur la Houille entre Bourseigne-Neuve et Felenne, à cheval sur les territoires de Gedinne et Beauraing et en mauvais état depuis plusieurs années.
Le Bourgmestre explique que, dans la foulée de la question posée par l’opposition, il a pris contact avec le bourgmestre de Beauraing, et ils se sont mis d’accord afin de réparer ce pont. La dernière étude de l’Inasep évalue les travaux entre 250.000 et 300.000 euros. Le pont de la Galette devra lui aussi être rénové (son assiette est aussi à remplacer). Fait rare lors de ce conseil, la majorité a voté ‘’Pour’’ sur une proposition de la minorité !…comme quoi, tout arrive…

courtoisie-3.jpgNous quittons la séance avant le huis-clos… ravis des quelques bonnes nouvelles apprises ce soir, notamment pour les Boursignols !

Nous serons bien évidement attentifs au suivi de toutes ces promesses.

Quelques piques et insinuations entre les membres de la majorité et l’opposition auront, une fois de plus, émaillé cette séance du Conseil communal gedinnois… mais aussi quelques notes d’humour bienvenues. Nous avons donc appris que le Président du Conseil avait brillamment relevé le défi du mot « incongru » à placer dans une de ses interventions. Nous vous laissons le soin de le retrouver dans notre compte-rendu… et nous préparons d’ores et déjà une petite liste de mots à lui soumettre pour un prochain Conseil 😉

Share This