Un conseil communal somme toute routinier pour ce mercredi 27 janvier à Gedinne mais c’est ça aussi le conseil, un lieu où l’on parle des affaires courantes mais nécessaires pour un bon fonctionnement de la commune.


Après quelques communications, commence une série de votes qui pour la plupart obtiendront l’unanimité sans trop de discussion.

trottoirs2.jpg1. Plan trottoirs 2012 : accord sur une convention relative à l’octroi d’un prêt CRAC d’un montant de 68 000€

2. Accord pour l’entretien des voiries en 2016

3. Accord pour la réalisation de fossés bétonnés au Gros Bois de Rienne

4. Accord pour la pose de filets d’eau dans l’entité en 2016

5. Accord pour la rénovation du pont sur la Houille à la « Galette »

6. Accord pour la mise en place d’une politique locale Energie-Climat (POLLEC2).

Cet accord nous tient particulièrement à cœur car ce projet avait été proposé par l’un de nos membres lors d’une interpellation citoyenne. Le marché est estimé à 12 000€ et pourra être subsidié à 50%. Il faudra faire l’inventaire des émissions de Co2, une évaluation du potentiel des diminutions à envisager (à savoir que l’objectif est une réduction de 30% des émissions de CO2 à l’horizon 2030). Il faudra également mettre en place une cellule POLLEC que le bourgmestre envisage en interne si c’est possible.

Dans le prolongement de cet accord, il est à noter que la commune va prochainement signer la convention des Maires (ndlr : La Convention des Maires pour le climat et l’énergie rassemble des milliers d’autorités locales et régionales, volontairement engagées dans la mise en œuvre des objectifs européens en termes de climat et d’énergie sur leur territoire.)

alimChaleur.jpg7. Accord pour une étude de préfaisabilité pour le réseau de chaleur. Une estimation du réseau de chaleur a déjà été faite ainsi que les possibilités d’extensions du réseau existant. Mais qu’en sera-t-il du choix de l’alimentation de ce réseau de chaleur ? Une grosse chaudière à mazout, plusieurs chaudières à mazout ou à gaz en cascade, une chaudière à pelets ou à plaquettes avec chaudière à mazout « de sécu » ? Là aussi, nous attendons la décision sur le type de chaudière. Bien évidemment, nous continuerons de suivre ce dossier de près.

8. Accord pour le remplacement d’une camionnette pour le service voirie. Petite discussion afin de voir si l’on prend un modèle à propulsion, à traction et pourquoi même ne pas envisager un modèle 4×4.

9. Accord pour le cahier des charges et le mode de passation de marché pour des travaux forestiers.

10. Accord pour des travaux forestiers de plantations et regarnissages.

11. Accord pour que les primes d’anniversaire de mariage soient octroyées sous forme de chèques cadeaux à échanger dans les commerces locaux. (375€ pour les noces d’or soit 15 chèques de 25€, 500€ pour les suivantes soit 20 chèques de 25€).annivMarCad.jpgLe bourgmestre évoque, suite à la vision du film « Demain », sa découverte des retombées locales des monnaies – et modes de paiement – alternatifs à l’Euro. Il est clair que ce mode d’échange est de tout profit pour nos commerçants et producteurs locaux, nous ne pouvons que soutenir et encourager la mesure. La conseillère Arnould rappelle qu’elle avait demandé que l’on se penche sur l’idée que cela peut être discriminatoire de n’octroyer des primes qu’aux gens mariés. Le maïeur promet d’y réfléchir.

12. Accord pour l’écriture d’une charte afin de lutter contre le dumping social. Cette charte est sensée amener les adjudicataires de travaux à ne pas faire de dumping social. Bien que cela ne soit pas trop d’actualité dans notre commune, la minorité fait remarquer que la version simplifiée par le bourgmestre n’est pas complète. Il manque à leurs yeux une clause qui considérerait le contrat comme nul si la charte n’est pas respectée. Mr Massinon maintient que dans la version modifiée, il fait état d’amendes de 400€ par jour et par personne par manquement constaté et que c’est amplement dissuasif.

13. Accord pour le recrutement d’un employé d’administration (contractuel) en remplacement d’une employée proche de la pension, et la constitution d’une réserve de recrutement (valable 3 ans). L’offre d’emploi sera bientôt publiée.

14. Point supplémentaire : accord pour le remplacement d’une cloison à la cafeteria du camping communal.

Il est à noter que d’une manière générale, la minorité regrette que tous ces cahiers des charges soient déjà finalisés à la présentation au conseil et qu’il n’y ait plus de possibilité d’apporter beaucoup de modifications puisqu’il est souvent urgent de voter. Un sentiment d’être inutile…

4 points n’ont pas fait l’unanimité lors de ce conseil :

1: 5 voix contre l’aménagement d’un piétonnier au parc du vicinal. La minorité fait remarquer que ce sont des travaux relativement chers (144.712,37€ TVAC) et sans subsides. De plus, le choix du mobilier en plastique recyclé ne leur convient pas. Le maïeur rappelle que l’ancien mobilier en bois et réalisé par les ouvriers communaux nécessitait beaucoup d’entretien. Le mobilier actuellement installé pose aussi quelques problèmes (de solidité entre autres) mais les nouveaux modèles en plastique recyclé devraient être renforcés en acier galvanisé ??Pas facile de choisir… Ecologie quand tu nous tiens !!!

2: 5 abstentions contre l’isolation de la buvette du football de Gedinne. Il ne s’agit nullement ici de remettre en question la restauration de la buvette mais la minorité revient sur la méthode utilisée par la majorité dans ce dossier. foot.jpgEt de rappeler qu’il y a longtemps déjà un dossier avait été monté pour la restauration globale du hall omnisport (avec subside Ureba ?) et que maintenant on revient sur des travaux jugés urgents pour les 75 ans du club. Pourtant, un anniversaire est sans nul doute quelque chose que l’on peut prévoir. De plus, la minorité relève que dans les lots, on ne parle pas de l’électricité et des sanitaires qui auraient grandement besoin d’être rénovés également. Une fois de plus, la commune fait une chose, puis une autre chose, puis encore une autre…plutôt que d’envisager une restauration globale avec accès aux subsides.

3: 5 voix contre la modification des tarifs pour les classes vertes au centre des « Arpents verts ». L’opposition fait remarquer que les prix sont déjà plus élevés qu’ailleurs et craint que cela ne freine les réservations. Le bourgmestre maintient mais va prendre son bâton de pèlerin pour tenter d’avoir des subsides à la Communauté Française pour les animateurs comme cela se fait dans certains centres.

4: 5 voix contre le recrutement d’ouvriers qualifiés et la constitution d’une réserve de recrutement. La minorité s’étonne (et nous la rejoignons sur ce point) de certaines conditions d’engagements. Notamment le fait qu’il faille avoir déjà travaillé 4 ans dans le service public pour pouvoir postuler. Cela réduit nettement le nombre de postulants.

Un point a été reporté :

Il s’agit d’approuver le cahier des charges et le mode de passation de marché pour la pose de la fibre optique Rienne – Bourseigne Vieille – Bourseigne Neuve. Les travaux sont prévus pour fin mai. Ores va profiter de ces travaux (par Proximus) pour renforcer ses installations et cela demandera aussi de la réfection de voiries.

Noël Suray fait remarquer que le cahier des charges est très incomplet. Il manque des codes, des références. Les prix n’ont pas été indexés et les matériaux de couverture ne sont pas précisés.

fibreOptique.jpgAprès un long débat sur l’urgence – ou non – des travaux et la volonté de la minorité de voter un cahier des charges complet, le bourgmestre entend les remarques et propose de représenter le document actualisé lors du prochain Conseil Communal.

Le point sera reporté au mois prochain mais cela n’empêche que l’on peut demander à Proximus de commencer ses travaux. Le vote de ce point le mois prochain ne devrait donc pas occasionner de retard…. sauf évidemment si Proximus réclame de plus amples garanties avant de commencer les travaux, tel que le vote sur le cahier des charges ! A suivre, donc.

Share This