1 Communication : approbation des comptes communaux 2015 par le Ministre Furlan.

2 Intégration de Gedinne dans l’association de projets Semois, Lesse et Houille.

3 Etat de martelage 2017.

4 Intervention communale dans l’intercommunale « Résidence Saint-Hubert » à Bièvre.

5-6-7 Approbation des comptes des Fabriques d’église de Rienne, Louette-Saint-Pierre et Willerzie.


20h30: le Conseil communal commence…

Excusée Pascale Lallemand. Absente Sylvianne Simon.

1 Communication : approbation des comptes communaux 2015 par le Ministre Furlan.

2 Intégration de Gedinne dans l’association de projets Semois, Lesse et Houille.

IMG_4462.jpgCe bureau d’étude de projets qui existe sans Gedinne depuis près de 3 ans, ouvre la porte à certains subsides. Le principal projet actuellement élaboré est celui d’un futur « Parc Naturel » regroupant les communes de Bertrix, Bouillon, Wellin, Daverdisse, Bièvre, Paliseul, Herbeumont et Gedinne.

Ce projet étoffe voire recoupe d’autres projets issus de structures intercommunales au sein desquelles Gedinne s’intègre petit à petit : le GAL, la boucle cycliste transardennaise (reliant le réseau français sur la Meuse et le Ravel de la Lesse), la Maison du Tourisme de Bouillon, le projet de Massif forestier….Pour le Maïeur, Gedinne doit en faire partie.

Mais…. La répartition de la quote- part à financer par les différentes Communes se calcule sur base de la population et de la superficie totale. Les principaux contributeurs sont Bertrix (19%), Bouillon (15 %) et Gedinne en troisième position (14 %). Gedinne qui prend le train en marche et ne faisait pas partie du projet initial, doit participer, avec effet rétroactif, pour le travail déjà effectué par les autres membres. C’est bien normal. Ce budget de rattrapage s’élève à 11.025 €.

Pour l’opposition, la quote-part de Gedinne sera proportionnellement trop élevée suite à la prise en compte de sa superficie alors que sa population est relativement faible. D’autre part, pour intégrer Gedinne, il faudra revoir les statuts de l’ASBL.

Noël Suray se demande s’il est correct d’intégrer l’Asbl avant que ses statuts ne soient modifiés.

Pour le Bourgmestre tant que Gedinne n’y est pas intégrée, il n’y a pas lieu de modifier les statuts.

On tourne en rond. On ergote. L’Equipe votera contre ce point. Le Bourgmestre clôt le débat : Gedinne doit faire partie de ce projet : 8 votes pour, 5 votes contre

3 Etat de martelage 2017.

martelage-2.jpgLa prévision du revenu forestier (vente de bois uniquement) est de 1.943.532,91 €. La vente des 2/3 des lots marchands se fera ce 10 novembre. Traditionnellement, le reste sera vendu au printemps suivant avec les éventuels chablis de l’hiver.

4 Intervention communale dans l’intercommunale «Résidence Saint-Hubert» à Bièvre.

Montant 2016 : 13 333,33 €. L’Echevin Rolin signale que l’objectif à terme est de construire un nouveau bâtiment faisant passer la capacité d’accueil de 42 à 84 lits. L’ancien bâtiment pourrait alors servir de «résidence – services», ce dont se réjouit Véronique Léonard.

5-6-7 Approbation des comptes des Fabriques d’église de Rienne, Louette-Saint-Pierre et Willerzie.

eglise-3.pngL’Echevin Rolin défend que certaines pratiques des Fabriques doivent être réformées, par exemple:
– les déplacements réclamés par les comptables externes doivent être couverts par des justificatifs,
– lors de rentrées importantes telles les ventes de terrains, il conviendrait que les Fabriques utilisent ces fonds pour diminuer la part que la commune verse pour équilibrer les comptes, au lieu de les placer en banque sur des comptes qui ne rapportent plus rien
– les budgets doivent tenir compte de la réalité des pratiques religieuses actuelles : est-il normal que dans une Fabrique il faille payer 11heures de prestations (clerc, organiste, comptable, sacristain….) pour une heure de messe dominicale ?…

Pour Véronique Léonard, la Commune qui exerce dorénavant la tutelle sur les Fabriques, doit se contenter d’en vérifier les comptes, elle n’a pas à analyser les postes du budget et à vouloir les orienter. Elle n’a pas à faire pression sur la destination des recettes extraordinaires des Fabriques. La position de la Commune est trop intrusive.

Pour ces raisons, l’Equipe s’abstiendra : 8 pour, 5 abstentions.

Divers.

cdc4586bec5801076a5001dfcb8cb5c3-2.jpgLe Bourgmestre signale qu’il entre dans les intentions du Collège de placer de nouveaux bancs le long des promenades. Il lance un appel à proposition pour leur emplacement. Tout en rappelant qu’un banc placé coûte environ 1000 €.

Le Conseil poursuit ses débats à huis clos ; il est 22h10.

Share This