Nous pouvons nous réjouir que les habitants de la commune de Gedinne aient été relativement épargnés du virus Covid-19, mais les conséquences des mesures de confinement auront été importantes pour la population gedinnoise ainsi que pour ses différents secteurs d’activité (santé, horeca, commerce, activité économique, culturelle, touristique,…).
Nous tenons tout d’abord à saluer et remercier toutes les personnes, femmes et hommes qui auront été en « première ligne » durant cette période particulière : le personnel médical au sens large, d’abord (en ce compris les aides-soignantes, le personnel des maisons de repos, les aides-familiales,…), les enseignants et puéricultrices qui ont continué d’accueillir nos enfants, ainsi que le personnel communal et du CPAS, qui sont restés actifs durant toute cette période ; le personnel des commerces qui ont pu rester ouverts; sans oublier le personnel d’entretien, qui partout a veillé par son action à limiter la propagation du virus. Nous remercions toutes les personnes et secteurs d’activité qui nous ont permis de traverser ces derniers mois dans les meilleures conditions.
Nous tenons aussi à saluer l’initiative de la commune qui, avec le soutien du Rotary,  et surtout l’ensemble des couturières et bénévoles, ont permis la réalisation et la distribution de masques sur l’ensemble de l’entité.

Certains pans de l’activité économique, culturelle et touristique ont par contre dû cesser leur travail durant toute cette période. C’est pourquoi nous formulons ici une série de mesures que pourrait prendre la commune de Gedinne pour leur venir en aide, et modestement soulager leurs difficultés.

Nous proposons une réduction de 50% des taxes et redevances perçues par la commune pour TOUS les secteurs d’activité qui ont été touchés par les mesures Covid-19 et ont dû cesser ou réduire leur activité.
Au-delà de ces réductions de taxes et redevances, la commune pourrait apporter un soutien aux entreprises présentes sur le territoire : au niveau logistique par exemple, par la mise à disposition de matériel qui permette le respect des mesures de protection et de distanciation physique (au-delà des masques) ; au niveau administratif, avec un accompagnement pour l’obtention de primes ou autres mesures de soutien, pour la redynamisation de l’activité ; ou à travers des actions de communication destinées à promouvoir les entreprises et commerces locaux. Les pistes sont nombreuses et la créativité doit être au rendez-vous !

En soutien à l’horeca, nous proposons une extension des terrasses sur le domaine public (trottoir, rue, place, parking, parvis,…)
Nous proposons de permettre aux cafés et restaurants d’agrandir leurs terrasses sur les trottoirs, mais aussi sur la rue, la place, un parking, un parvis,… Le but de cette mesure ne consiste pas à nécessairement accueillir plus de clients, mais plutôt de pouvoir respecter la distanciation physique entre ceux-ci (en éloignant les tables les unes des autres).
Nous sommes bien conscients que cette mesure nécessite un peu de créativité – surtout aux endroits les plus critiques de la commune, en terme de circulation automobile -, et devrait bien évidemment être encadrée par des installations permettant d’assurer la sécurité de chacun (plots de béton pour aménager des chicanes, interdire ou limiter certaines rues à un sens de circulation, barrières de protection, signalisation,…).
Les mêmes principes et recherches de solutions pourraient être opérés dans tous les villages de l’entité, afin de permettre aux cafés, bars et restaurants d’accueillir leur clientèle dans les meilleures conditions de sécurité.

En soutien au secteur touristique, nous proposons une réduction de 50% de la taxe de séjour, et un effort particulier en soutien au camping en réduisant TOUTES ses taxes et redevances de 50%.

   Réouverture du Village de Vacances de Vencimont (VVV) durant l’été (de juillet à septembre)

Nous proposons que la commune envisage la réouverture du Village de Vacances de Vencimont pour les mois d’été (de début juillet à fin septembre).
Si le contrat de gestion du site est maintenant terminé, et bien qu’un appel à rénovation ou transformation ait été lancé, le Village de Vacances pourrait « reprendre du service » cette année afin de permettre l’accueil de vacanciers.
En effet, les Européens seront très probablement encouragés à ne pas trop se déplacer cet été, afin de limiter la propagation du virus. Un tourisme « régional » a de fortes chances de se développer, et l’accueil de ces vacanciers au VVV permettrait de soutenir l’économie locale (horeca, commerces d’alimentation, secteur touristique,…). La location des chalets du VVV produirait de plus des rentrées pour la commune, aspect non négligeable de l’initiative.
La gestion du site pourrait – par exemple – être confiée à l’ancien gestionnaire (pour une durée déterminée), en s’appuyant sur les compétences du personnel communal (rafraichissement des lieux, entretien et nettoyage des chalets et infrastructures,…), mais aussi via des contrats « étudiants ».

Valorisation des capacités touristiques de notre commune (activités de plein air, tourisme d’un jour…)
Nous proposons que notre commune soit initiatrice de mesures dynamiques pour valoriser les capacités d’accueil touristique de Gedinne, mais aussi de toute la sous-région, à travers sa participation et son implication dans le Parc Naturel de l’Ardenne Méridionale et la Maison du Tourisme du Pays de Bouillon en Ardenne. Ces partenaires créatifs développent de nombreuses actions pour faire de notre région un pôle attractif cet été.
L’identification et la valorisation de toutes les activités sportives, culturelles et touristiques qui permettent de respecter la distanciation physique seraient aussi un plus : notre territoire et nos forêts permettent particulièrement l’organisation de telles activités (promenades à thème, jeux de piste, accrobranche, parcours à cheval, à vélo, en vélo-cross, death-ride, paint-ball,…).
Une vérification du balisage et de l’état des sites particuliers (aires de barbecue, d’accueil, parkings,…), ainsi que la mise sur pieds de mesures de sécurité adaptées, seront probablement nécessaires ; éventuellement en s’appuyant sur l’engagement d’étudiants et la générosité de bénévoles.

Une collaboration accrue et un soutien particulier aux acteurs culturels de notre commune permettrait aussi l’organisation d’activités « sur mesure », par exemple en plein air : stage de construction de cabanes ou de découverte de la nature, cinéma en plein air,… Notre commune est riche de ses acteurs et de son tissu associatif, qui ne demandent qu’à proposer des solutions créatives.

Afin de permettre aux étudiants de présenter leurs examens « à distance » dans les meilleures conditions, nous proposons que la commune mette à disposition de ceux-ci des locaux équipés d’une bonne connexion internet et du minimum de confort et d’infrastructure nécessaire (bureau, éclairage,..).
En effet, tous les étudiants de la commune ne profitent pas nécessairement d’une bonne connexion internet (zones blanches), ni d’une situation familiale optimale pour passer ces examens dans les meilleures conditions (cohabitation avec des enfants en bas âge, partage des espaces et de la connexion internet, etc).

 

[1] Concrètement, nous proposons par exemple à Gedinne de fermer le tronçon de la rue du Londeau devant l’Hôtel de la Poste et le restaurant Loba Loca, afin de permettre l’extension de leurs terrasses sur la rue (cela ne poserait pas de souci majeur à la circulation dans le centre de Gedinne, ni à l’installation du marché).  Dans le même esprit, le salon de thé de la boulangerie Thibaut pourrait s’étendre sur le parking de la place Jijé, le restaurant Les 3 arcs ainsi que la friterie Le P’tit creux pourraient soit s’étendre sur leur trottoir, soit sur la place en face.  Le restaurant grec Zorba pourrait profiter de l’espace du parvis, devant l’église (en réservant éventuellement l’accès à la  rue Joseph Delporte à ses habitants). A Vencimont, si le restaurant Le Relais des 3 frères peut facilement étendre sa terrasse, la chose est plus difficile pour les restaurants Le Barbouillon et Aux saveurs d’Ardenne, se trouvant dans un tronçon étroit de la rue Grande.  Nous proposons de créer une chicane permettant à la fois aux terrasses de s’agrandir tout en laissant la circulation automobile s’effectuer sur une bande, en alternance.

[2] Cette proposition est évidemment soumise aux décisions qui seront prises par le Gouvernement (CNS) dans les semaines à venir, en ce qui concerne l’accueil et les infrastructures touristiques.

Reportage de Ma Télé: https://www.matele.be/ecolo-gedinne-fait-des-propositions-de-relance-economique-c-est-non-pour-la-majorite

Share This