blason_commun_gedinne3Pour le dernier Conseil Communal de l’année, peu de points à l’ordre du jour : principalement les budgets du CPAS comme de la commune, et les budgets des différentes Fabriques d’Eglise de la commune.

En ce qui concerne les budgets, nous ne recevons pas ceux-ci en séance, n’étant considérés ni comme faisant partie de l’opposition… ni de la presse !  Il nous est donc impossible d’éplucher ceux-ci, et donc de les commenter.

Quelques informations à relater malgré tout :

Le budget du CPAS est en augmentation de 8% par rapport à l’année dernière.  La participation de la commune dans ce budget augmente de 8,5%, pour un montant annuel équivalent à 165€/habitant.  Le service des repas à domicile continue de bien fonctionner.  Le CPAS, à l’étroit dans ses murs, trouverait prochainement une solution pour déménager : des négociations sont en cours dans ce sens.

Lors de la présentation du budget – à l’ordinaire et à l’extraordinaire – de la commune, le point des Arpents Verts est à nouveau évoqué par l’opposition, qui continue d’être très critique sur ce projet.

Si l’infrastructure nécessite à terme d’être rentable – au minimum de ne plus coûter à la commune – et peut trouver certains usages (tels que proposés par l’opposition) qui bénéficieraient aux gedinnois – nous continuons de penser, comme la majorité, qu’il s’agit aussi d’un projet qui s’inscrit dans l’avenir et propose des retombées indirectes (commerces, consommation locale…) et à plus long terme (tourisme, attractivité de la commune).

Ambiance

Si l’ambiance entre majorité et opposition était plutôt courtoise, les relations entre Sylvianne Simon et le reste de la majorité sont de plus en plus tendues, et les désaccords de celle-ci s’expriment de plus en plus publiquement… ainsi qu’à travers son vote : il n’est pas rare qu’elle vote CONTRE la majorité… avec la minorité !

Notre influence indirecte

 Il est à noter que notre influence sur les décisions de la majorité continue de percoler. emoticone01

Depuis 2012, les décisions de la majorité ne cessent de se « verdir ». 

Quelques exemples récents, s’ils ne sont pas parfaits, vont dans le bon sens… ou ne manquent parfois pas de nous faire – gentiment – sourire. 00027v

dscn5007 Lors de ce dernier Conseil Communal, par exemple, nous avons appris que le cahier  des charges des baux de chasse avait été modifié, par exemple afin de permettre le meilleur usage des pistes de ski de fond avant et après le 15 décembre.  Il en va de même pour certaines zones touristiques ou d’hébergement, telles que les alentours du Village de Vacances de Vencimont, centre YWCA et Boiron.

Si la décision manque encore d’ambition et d’audace, nous nous réjouissons malgré tout du sens et du signal qu’envoie cette disposition.

En ce qui concerne l’exploitation des parcelles de bois, les habitants sont encouragés – et même obligés dans certaines zones – à utiliser des huiles biologiques pour leurs engins et outils de coupe.  Afin de préserver le label PEFC de nos coupes de bois, certaines clauses sont aussi à respecter.  Cela va dans le bon sens…

00003vEt pour finir, pour ceux qui pourraient penser que notre bourgmestre a découvert l’usage des émoticônes lors de la rédaction de l’article sur l’aménagement du lycée dans la dernière édition du bulletin communal (ce qui n’est pas tout à fait exclu), sachez en fait que chacun de ces « sourires » 0005 qui ponctue le texte « répond » à l’une de nos propositions d’aménagement du dit lycée ! 000

emoticone07Bien sûr, nous sommes ici loin de l’ambitieux projet que nous avancions lors du bilan de mi-législature – et dont nous vous avons reparlé lors de nos parutions suivantes – mais cela confirme à quel point le bourgmestre est l’un de nos meilleurs lecteurs ( !)… et combien nous l’inspirons dans ses décisions !

 0003v

Share This