Ce dernier Conseil communal a débuté par la prestation de serment de Christophe Léonard, de l’Equipe. Il remplacera Stéphanie Gendarme pendant son congé de maternité ; mais contrairement à elle, siégera bien avec l’opposition. Les deux groupes sont dès lors composés de 8 et 7 membres.

Quelques approbations formelles pour démarrer :

Le Conseil évoque l’ordre du jour de l’Assemblée générale extraordinaire de l’INASEP ; convoquée pour un seul point ! L’opposition s’en étonne, invoquant les frais engendrés par ce rendez-vous. Nous en apprendrons peut-être plus au prochain Conseil…

Le Plan Général d’Urgence et d’Intervention (PGUI-Com) contient les directives générales et les informations nécessaires pour assurer la gestion de la situation d’urgence.

La planification d’urgence consiste à déterminer les actions et les mécanismes de coordination à mettre en place lors de la survenance d’une situation d’urgence, afin de pouvoir mobiliser dans les meilleurs délais les moyens humains et matériels et ainsi organiser les secours nécessaires à la protection de la population et des biens.

Le plan est à votre disposition au secrétariat communal pour consultation, et il est approuvé à l’unanimité.

La dotation à la Zone de police Houille-Semois est également approuvée, elle se monte à 497.391,34€. Cela correspond environ à 110€ par habitant.

Et le 3e ( !) décompte final pour des travaux de distribution d’eau à Malvoisin est approuvé à l’unanimité.

Puis des sujets un peu plus polémiques…

La présentation des nouveaux tarifs pour les classes de dépaysement organisées au centre « Les Arpents-Verts » à Houdremont ne mettra pas tout le monde d’accord.

Les tarifs seront revus à la hausse à partir du 1er septembre 2017 (comme déjà demandé à de nombreuses reprises par l’opposition), réévalués sur base de l’expérience et le recul de l’exploitation des Arpents Verts depuis leur ouverture comme « classes de dépaysement », et donc maintenant en relation avec les coûts réels des nuitées.  Ces tarifs pourront encore être améliorés l’année prochaine (petite augmentation). L’estimation est de 5000 nuitées pour 2017, contre 3000 nuitées l’an dernier.

L’opposition continue de s’abstenir, vu sa position initiale sur ce dossier. Le vote est de 7 voix pour et 6 abstentions (minorité).

Nous saluons plutôt l’évolution positive des classes vertes, et les retombées pour plusieurs associations de la région grâce aux activités organisées pendant ces séjours.

Les comptes des Fabriques d’églises susciteront aussi un désaccord entre la majorité et l’opposition.

Le nouveau logiciel comptable est maintenant utilisé par l’ensemble des fabriciens, ce qui leur permet entre autres de mieux gérer les salaires et leurs frais, via un secrétariat social. La majorité s’en réjouit.

Toutes les fabriques d’églises n’ont pas encore basculé au nouveau système… mais la commune espère que l’ensemble des FE de la commune choisiront ce nouveau système prochainement.

La minorité n’est pas d’accord avec la volonté de « réduire la voilure », en diminuant les frais et salaires relatifs au fonctionnement des FE.  La minorité estime que la commune veut prendre le contrôle des FE.  Pierre Rolin défend que l’idée du nouveau système est surtout de clarifier la situation des FE… et réfute la position de la minorité en évoquant le manque de contrôle qui amène à des situations telles que… Publifin !  Vincent Massinon précise qu’il s’agit ici des budgets proposés par les FE elle-même, et que la commune accepte et présente au vote.

L’opposition continue de s’abstenir, vu sa position initiale sur ce dossier. Le vote des trois budgets (Malvoisin, Patignies et Sart-Custinne) est de 6 voix pour et 7 abstentions (minorité et Sylvianne Simon).

Recrutement

La commune procède au recrutement d’un agent technique de niveau bachelier, avec une Convention Premier Emploi (moins de 26 ans).

Cette personne travaillera entre autres aux : renfort au chef des ouvriers, plan communal mobilité, inventaires, suivi des chantiers, marchés publics, devis estimatifs.

La minorité s’interroge sur le profil de la personne recherchée : une convention premier emploi (maximum 26 ans)… mais avec de l’expérience !  La commune va former cette personne… qui risque après de nous quitter.

Ce point est toutefois approuvé à l’unanimité.

Droit d’interpellation – Opération « Communes Zéro Déchet »

Pour terminer ce Conseil en beauté, « notre JFK » a présenté son interpellation citoyenne sur l’Opération « Communes zéro déchet ». (Voir ci-dessous le texte interpellation dans son intégralité)

Vincent s’interroge sur ce que l’asbl qui coordonne ce projet pourrait apporter comme conseils et interventions, que le BEP et d’autres intervenants ne nous fournissent déjà comme informations. Vincent estime que ce projet s’adresse plutôt à des villes qu’à notre commune, rurale, qui fait déjà beaucoup pour réduire ses déchets (programme dans les écoles, support du BEP, interventions des contrats de rivière Haute-Meuse, etc).

Ce Conseil se clôturera avec quelques questions orales de l’opposition.

On y parlera du Village de Vacances de Vencimont, où la commune essaye d’investir au fur et à mesure dans des travaux de rénovation.

La piscine est questionnée également, puisque l’entreprise qui réalise les travaux principaux est en concordat judiciaire.

martelage-2.jpg Un ouvrier forestier communal a démissionné, la commune réfléchit à son éventuel remplacement.

La commune va t’elle entamer quelque chose pour le projet « Bébé pac » ?  Vincent explique que ce sont les accueillantes qui peuvent bénéficier de ce prêt particulier (à taux 0, pour aménager les lieux d’accueil).

Dans le cadre du PCDR, la fiche concernant l’aménagement extérieur de la salle des fêtes de Vencimont sera étendue à l’aménagement intérieur de celle-ci.  Par ailleurs, la commune a décidé – été encouragée à – de présenter une autre fiche-projet du PCDR, concernant l’aménagement du lycée, afin de faire avancer ce projet.

Noël Suray demande aussi si la commune envisage d’acquérir un « véhicule propre », comme l’a déjà fait la commune de Beauraing ? Vincent Massinon veut vérifier auprès du bourgmestre de Beauraing s’ils sont contents de cet investissement.

* * * * *

Interpellation:

Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames, Messieurs les Échevines et Échevins, Conseillères et Conseillers Communaux,

Le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO est à la recherche de 10 communes wallonnes prêtes à s’engager dans le « zéro déchet ».  

Le « Zéro Déchet » vise à réduire au maximum notre production de déchets.

C’est un concept mobilisateur à l’échelle communale : il organise une mise en réseau de tous les acteurs et favorise l’économie locale via les circuits courts.

En devenant partenaires, les communes devront s’engager avec leurs entreprises, commerces, écoles, associations et citoyens.

LE « ZÉRO DÉCHET », C’EST QUOI ?

Le « zéro déchet » est ce qu’il reste quand on a appliqué la règle des 4R :

  1. Refuser (éviter le déchet),
  2. Réduire (le gaspillage et la consommation)
  3. Réutiliser (ou partager, donner, louer, mutualiser, réparer,…)
  4. Recycler (valoriser les matières et composter).

Pour être sélectionnées :

Les communes devront démontrer un certain niveau de performance actuel en matière de gestion de leur déchet, un certain niveau d’exemplarité de leur Administration communale et de mobilisation locale ou encore déjà pratiquer une gestion différenciée des déchets organiques.

Les 10 communes sélectionnées bénéficieront d’un accompagnement gratuit pendant 2 ans.

Espace Environnement ASBL les aidera à mettre en place une dynamique Zéro Déchet sur leur territoire par :

Des formations

  • La coproduction d’un diagnostic & d’un plan d’actions sur mesure;
  • La coordination des activités de terrain & l’accompagnement des acteurs;
  • Un soutien en communication;
  • Des activités de réseau : visites de terrain, échanges de pratiques, etc.

Une permanence d’information est organisée les 16 et 17 février prochains au Salon des Mandataires – Stand Espace Environnement ASBL.

Introduction des dossiers de candidature :

Les  dossiers  de  candidature  seront  remis  au  moyen  du  formulaire  prévu  à  cet  effet  et téléchargeable sur http://www.wallonie.be/fr/developpement-durable-en-wallonie .

Ils doivent être introduits, de préférence par voie électronique au plus tard pour le 3 avril 2017 à minuit à l’adresse suivante: zerodechet@espace-environnement.be.

La proclamation des lauréats interviendra le 21 avril 2017.

Nous devrions nous engager dans cette action, et nous avons nos chances d’être sélectionnés, car dans notre commune, nous avons des citoyens qui sont déjà actifs dans divers domaines liés à « Zéro déchet »:

  • un « Repair Café » qui participe à inciter à réparer plutôt que de jeter.
  • un « Marché des producteurs locaux » et les « Paniers de légumes« : promotion des circuits courts et pas d’emballages.
  • les « Incroyables Comestibles« , qui mettent à disposition des citoyens des légumes gratuits
  • à la déchetterie, une zone pour déchets verts qui seront compostés.
  • Nous sommes dans une zone rurale: il est + facile de pousser les gens à composter car il y a + de jardins.
  • … et vous aurez très certainement, Mesdames et Messieurs, d’autres arguments à ajouter à cette liste !

 Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs, j’espère que cette action vous interpelle, que vous désirez vous aussi gérer mieux vos déchets et faire bénéficier les Gedinnois des informations et formations proposées !

Dans ce but,  déposeriez-vous la candidature de notre commune pour le projet « zéro déchet » ?

Jeanne-Françoise Kreutz

Share This