8. Céline Mignon

8. Céline Mignon

08-_CelineMignon.jpgCéline mignon – 34 ans – Assistante sociale

Sart-Custinne

Après avoir travaillé dans le secteur de l’aide à la jeunesse durant 6 ans, un désir de retour aux sources s’est fait ressentir. Mon expérience de stage au CPAS de Gedinne m’avait donné l’envie (et pour longtemps) de retravailler en milieu rural avec un public varié (de tous âges, de tous milieux), ce qui est une véritable chance pour moi depuis 5 ans .

Trouvant mon équilibre et me ressourçant dans des domaines variés, je pratique un peu de sport, un peu plus de photographie amateur, et plus encore les jeux de société stratégiques dans des soirées amicales !

Je suis très sensible aux causes humanitaires et animales, et suis sympathisante de MSF Belgique.

Les problématiques qui me tiennent à cœur :

  • Le maintien à domicile des personnes âgées
  • L’accessibilité au logement ainsi que la réduction des coûts énergétiques
  • Le respect des autres et de l’environnement dans son ensemble
  • La valorisation des services existants !
  • La sensibilisation des élèves à la citoyenneté !

Pourquoi m’engager pour ma commune ?

Passer de « spectatrice » à « actrice » est une expérience que je désirais réaliser ! La remise en question de soi et de ce qui nous entoure est permanente chez moi. La société est en perpétuelle évolution et nous devons nous adapter pas des comportements adéquats. L’immobilisme, la plainte, la résignation doit se transformer en énergie positive et prises de décisions rationnelles et engagées ! La philosophie de l’école que j’ai fréquentée (Institut Cardijn à Louvain-la-Neuve) est également pour quelque chose dans ma motivation : tout un chacun peut être acteur de changement !
Dans le programme Ecolo, je rencontre les grandes lignes de ce que je pense être le plus juste ! Par ailleurs, dans la pratique de mon métier, je suis sur le terrain même des préoccupations des citoyens, ce qui est un atout, je pense.
Le fait de vivre dans une commune pour laquelle j’ai beaucoup d’enthousiasme et où le lien social est encore présent me donne l’envie de m’y investir !

Ma citation favorite :

« Soyez vous-même le changement que vous voudriez voir dans le monde »
Gandhi.

10. Géraldine Godart

10. Géraldine Godart

GeraldineGodart_02.jpgGéraldine Godart – 39 ans – Formatrice

Membre Ecolo

Malvoisin

Native de Gedinne, je me suis investie dans plusieurs associations locales depuis de nombreuses années (Patro, Jeunesse & Santé, centre « Les Fauvettes, YWCA de Louette-Saint-Pierre », jeunesse de Gedinne,…).
Ces engagements se prolongent encore aujourd’hui au Patro où je suis accompagnatrice adulte et cuistote ; et aux Fauvettes, comme secrétaire du Conseil d’administration.
Ces activités ont toujours été très importantes pour moi ; elles m’apportent beaucoup et me permettent de donner du sens à ce que je fais.

Licenciée en communication sociale, j’ai travaillé 9 ans à la Fédération des Patros comme permanente pédagogique, chargée de communication et secrétaire fédérale. J’ai également exercé le mandat de présidente fédérale de 2004 à 2006.
Début 2007, j’ai changé de cap et travaille comme formatrice dans le domaine de l’insertion socioprofessionnelle à Libramont. C’est une autre manière de me mobiliser pour les autres.

Au fil des années, des découvertes et des réflexions sur notre société, m’investir chez Ecolo était comme une évidence, une autre manière d’échanger des idées et de me mobiliser pour de nouveaux projets.
Je n’ai pas hésité à rejoindre le groupe qui a créé la locale de Gedinne en 2011. D’activité en activité, les choses se sont enchaînées jusqu’à la constitution de notre liste pour les communales. Je suis ravie de la composition de notre équipe, constituée de personnalités aux multiples compétences.

Pour Gedinne, mes souhaits concernent l’emploi et les jeunes. Leur attachement à notre commune est grand et s’explique notamment par la richesse de la vie associative locale. J’aimerais que les jeunes puissent, après leurs études, trouver du travail dans la région et y vivre.
Pour moi, vivre en région rurale n’est pas un second choix. Nos villages méritent autant d’attention et des services de qualité. Je pense qu’un développement économique est possible tout en préservant le caractère de notre région.

Chez Ecolo, nous en faisons le pari… avec vous !

11. Emmanuel Petitjean

11. Emmanuel Petitjean

11-_EmmanuelPetitjean.jpgEmmanuel Petitjean – 40 ans, marié, 3 enfants – Originaire de Gedinne
Diplômé en gestion hôtelière – Conseiller commercial dans la conception de cuisines équipées depuis plus de 12 ans

Gedinne

Mon parcours professionnel est varié, après avoir obtenu mon diplôme de gestion hôtelière et avoir exercé le poste de cuisinier dans différents établissements de l’horeca pendant une dizaine d’années, j’ai eu l’opportunité de me diriger vers une fonction commerciale, principalement dans la conception et la vente de cuisines équipées.

Une de mes grandes passions est de parcourir la région en VTT et de faire partager la beauté de nos forêts à ma petite famille.

Pourquoi m’investir à Gedinne ?

Etant un pur produit du terroir, j’ai grandi entouré de bois. Enfant, je passais la majorité de mes grandes vacances au centre YWCA où ma maman travaillait. Quoi de mieux comme garderie…
A 40 ans, je suis toujours amoureux de cette magnifique nature et je désire m’investir dans la richesse que représente le plateau de la Croix-Scaille et la forêt avoisinante de notre commune.
Elle peut être source d’emplois non délocalisables, grâce à l’exploitation forestière, au tourisme, à sa valeur didactique ou tout simplement à sa gestion quotidienne.

Pourquoi Ecolo ?

J’ai été fortement impressionné par l’enthousiasme et les compétences des membres de la locale ECOLO, et séduit aussi par leur programme très enrichissant pour le bien-être des gedinnois.
Je me trouve aujourd’hui non seulement sur une liste Ecolo, mais surtout dans un groupe où règne une forte envie d’aller de l’avant.

13. Clément Rebuffat

13. Clément Rebuffat

13-_ClementRebuffat.jpgClément Rebuffat – 39 ans – Ouvrier forestier

Louette-Saint-Pierre

Candidat d’ouverture

Mon profil professionnel.

De formation universitaire, j’ai commencé ma carrière professionnelle comme journaliste, pour la version internet du quotidien « Le Soir ». Après quelques années, j’ai eu envie de me réorienter et j’ai entrepris des études de sylviculture et une formation de bûcheron. Cela m’a permis d’entrer aux « Eaux et Forêts ». J’ai ensuite été coordinateur de la Fédération des Parcs Naturels de Wallonie, ce qui m’a amené à défendre des dossiers face au public et à l’administration.
Souhaitant travailler plus près de chez moi, je n’ai pas renouvelé mon contrat et je suis revenu dans le service public. Depuis près de deux ans, je gère les actions liées à la conservation de la nature sur le cantonnement de Beauraing…

Pourquoi je me présente.

N’étant membre d’aucun parti, je n’envisageais pas de me présenter face à vous… Globalement, l’adhésion à un parti ne correspond pas à mon idée de l’investissement politique. Je préfère agir concrètement. Comme au cinéma ou ailleurs, j’aime avoir les mains dans le cambouis.
Cependant, il faut être pragmatique et réaliste. Il faut reconnaître la réalité politique et administrative. Pour être efficace, l’action individuelle ne suffit pas : il faut se fédérer autour d’un projet fort et d’une équipe capable de monter, défendre, soutenir des projets – dans le cas contraire, c’est ce que nous appelons la « politique politicienne » qui s’imposera à nous, de manière diffuse et implacable… Tout ce que je déteste !
Aurons-nous notre mot à dire sur le futur de nos villages ? sur la manière dont nous envisageons notre développement économique ? sur l’aménagement de notre territoire ?
Face aux nombreux défis qui attendent la Commune de Gedinne, je pense que nous devons trouver des solutions locales et qui s’incrivent dans le long terme. Il me semble que si ces deux conditions sont réunies, la gestion de la Commune sera grandement améliorée. Clarté, efficacité, coût moindre, défense des intérêts locaux, voilà ce que nous avons à gagner… ou pas !
Mais on pourrait dire les choses autrement…
Sur le plan de la politique communale, j’ai autant été déçu par la gestion de l’équipe actuelle que par l’opposition (qui n’a jamais joué son rôle de contrepoids démocratique). Les actions entreprises étaient brouillonnes, désordonnées, inefficaces… À franchement parler, j’envisageais de ne pas voter. Lorsque j’ai pris connaissance de ce que proposait la liste ecolo, j’ai compris que je n’étais pas le seul à être désabusé par les absurdités de la gestion communale. J’ai compris que je n’étais pas le seul à en avoir marre des catalogues de promesses électorales ou des listes organisées en fonction de la popularité de l’un ou l’autre. En fait, la couleur m’importe peu : ce sont les compétences et la vision d’ensemble qui m’intéressent, pas la couleur ou le nom d’un parti.
Candidat indépendant, je le resterai donc. J’adhère au programme de la liste ecolo parce que j’estime qu’il est le meilleur, le seul qui propose d’élaborer un projet d’avenir global, pensé dans son ensemble et organisé dans les détails, sans promesses irréalisables.
Ce programme, nous avons six ans pour le mettre en place pratiquement, quotidiennement, concrètement. C’est pour moi un but noble, honnête et désintéressé.

Mes centres d’intérêt et mes compétences particulières.

Mon expérience en termes de communication et de technocratie sera très utile à tous les Gedinnois. Par mon expérience professionnelle, je connais l’envers du décor et je sais comment monter et défendre des dossiers transversaux (c’est-à-dire qui relèvent de plusieurs administrations). Cet aspect technique est rarement mis en avant mais est fondamental à l’heure d’être efficace. Ces dernières années, la Commune a loupé des occasions de faire parler d’elle ou de trouver des soutiens pour développer sa politique… tout simplement parce que les mandataires communaux ne savaient pas à quelle porte aller frapper !
À côté de ce volet technique, l’aménagement du territoire et les politiques urbanistiques contemporaines, la défense des commerces et des services de proximité, le sport, la culture, la valorisation du patrimoine forestier et sylvicole sont quelques uns des sujets qui m’intéressent tout spécialement.
Gedinne n’est pas un musée de la vie rurale : je pense que l’avenir de Gedinne doit passer par l’élaboration d’un projet d’aménagement du territoire qui doit répondre à des besoins spécifiques, principalement d’attirer ou de garder les jeunes ménages (logements accessibles mais aussi sport, culture, nature), leur permettre de travailler (emploi local ou amélioration de la mobilité), de trouver sur place ce dont ils ont besoin (commerces et services de proximité, établissements scolaires), enfin de se sentir bien chez eux (embellissement des villages, défense des paysages, soutien à la vie associative).

Je veux travailler avec vous à l’élaboration d’un tel projet. En toute indépendance politique, et en toute loyauté avec une équipe soudée autour du meilleur programme.

14. Jeanne-Françoise Kreutz « JFK »

14. Jeanne-Françoise Kreutz « JFK »

Jeanne-Françoise Kreutz – 56 ans
Willerzie

Membre de la locale “Gedinne Ecolo”

Photographe, concepteur multimedia.

Née à Verviers. J’ai eu ensuite la chance de grandir parmi les Congolais, ce qui m’a fait réaliser très tôt les problèmes de l’accès à l’eau, des soins de santé, et de la scolarisation, entre autres.

J’ai fait les “Art Déco” puis la “Photo”, et plus tard, j’ai suivi une formation de “Concepteur Multimedia”.

Comme beaucoup de domaines m’intéressent, je les ai étudiés en autodidacte.

Au courant de ma vie, j’ai eu l’occasion de tâter entre autres:

  • lutin, guide, puis je fus Baloo chez les louveteaux.
  • natation, spéléo, parachutisme, etc.

Je suis à Willerzie depuis 2003 et participe à:

1 – Comme j’ai toujours aimé rédiger, je fais les reportages des activités qui se déroulent dans la commune (j’en publie aussi les annonces, pour promouvoir Gedinne). J’écris aussi bien d’autres choses :

2 – Au sein de ma commune, je m’investis dans:

  • CLDR, CCATM, Conseil Culturel

Pourquoi mon adhésion à Gedinne Ecolo?

Tout simplement parce que j’avais été conviée à faire les photos de la locale Ecolo de Gedinne en vue des élections, et que quand je les entendus, puis que j’ai découvert leur programme, j’ai réalisé que je souscrivais à leurs idées…