Gand jeu de piste

Gand jeu de piste

Ce dimanche 3 juin, les écolos gedinnois invitaient le grand public à participer à un grand jeu de piste dans les bois entourant Sart-Custinne.

Et on peut dire que le public était au rendez-vous !

Ce ne sont pas moins d’une septantaine de personnes, réparties en 22 équipes de 2 à 6 personnes, qui ont pris le départ de la balade.

Des petits, des grands, des familles et des amis, beaucoup d’équipes étaient composées de 2 ou 3 générations, venues profiter du soleil généreux.

 

 

Tout au long du parcours, plusieurs défis attendaient les joueurs : des jeux simples, exerçant tantôt l’adresse, la mémoire ou encore des messages à décoder…

De bonnes vieilles recettes qui peuvent encore amuser aujourd’hui !

Les gagnants sont repartis avec un cadeau de l’Epicerie gourmande ; et le public avec des dizaines d’idées de jeux pour cet été.

 

 

 

etoiles700X10-7.jpg

 

 

 

 

 

 

Grand Jeu de piste

Grand Jeu de piste

Dimanche 3 juin
Départ de 14h à 15h, salle des fêtes de Sart-Custinne
( Rue de Gedinne 1, 5575 Sart-Custinne )
Venez en famille ou en équipe.
Des étapes-surprises trufferont le parcours !
Bar et petite restauration sur place

Nous vous attendons nombreux !

Ce dimanche, des membres de la locale de Gedinne ont participé au “Grand nettoyage de printemps”

Ce dimanche, des membres de la locale de Gedinne ont participé au “Grand nettoyage de printemps”

Comme chaque année, Jean-Luc Magnée, des “Incroyables comestibles” de Gedinne, a organisé un ramassage des déchets dans le cadre de “Ensemble pour une Wallonie Plus Propre”.
Une belle journée ensoleillée accueille les ramasseurs gedinnois, dont Quentin Jacques, Jeanne-Françoise Kreutz et Philippe Trigalet, trois membres de notre locale.

A quand une caution sur les canettes qui souillent et dénaturent notre environnement, et qui aussi tuent le bétail qui en absorbe des morceaux broyés par les faucheuses?

A quand une prise de conscience de chacun, d’arrêter de déverser ses immondices dans la nature ?

Espérons qu’un jour, nous ne devrons plus organiser le nettoyage des incivilités de certains…


 

Saint-Valentrain 2018

Saint-Valentrain 2018

Lundi 19 février en début de matinée, Gedinne Ecolo a accueilli les navetteurs, et leur a offert des chocolats !


Ecolo se préoccupe toujours de la mobilité des citoyens, et nos zones rurales sont particulièrement sensibles à cette problématique.

Sans un réseau ferroviaire performant, les communes rurales sont isolées, leurs habitants ne peuvent pas gagner leurs lieux de travail, leurs établissements scolaires et autres destinations, sans problèmes.
Prôner les transports en commun, c’est bien, mais les optimiser réellement en concrétisant une une vraie alternative aux transports routiers serait mieux encore!

Ecolo entend :
Renforcer la concertation entre autorités fédérale et régionales autant que les concertations inter- et intra-régionales, sur les questions de mobilité, au travers de la Conférence interministérielle (CIMIT) et de la Communauté urbaine nouvellement créée à et autour de Bruxelles ;
Instituer une plateforme de concertation, de réflexion et de coordination permanente entre les quatre sociétés de transport public (SNCB, TEC, STIB et De Lijn), les exploitants de taxis, les centrales de covoiturage et les loueurs de voitures et de vélos partagés, en vue de stimuler et de faciliter les projets collaboratifs associant ces divers partenaires en matière d’investissements, d’opérations, de tarification et de promotion ;
Poursuivre le développement d’une politique wallonne intégrée et ambitieuse en matière de mobilité durable, s’appuyant sur les outils développés ces dernières années en la matière (Cellule ferroviaire, Observatoire Wallon de la Mobilité, Plan Wallonie cyclable, Plan Régional de Mobilité Durable, contrats de service public des TEC, etc.), sur un renforcement du rôle de manager de la mobilité du groupe TEC, et sur la généralisation, l’amélioration constante, l’évaluation régulière et la mise en œuvre effective des plans communaux ou intercommunaux de mobilité (PCM et PICM) ;
En Région de Bruxelles-Capitale, renforcer l’expertise et le rôle de Bruxelles Mobilité dans l’élaboration et le suivi des politiques de mobilité, tous modes confondus, et élaborer un nouveau plan de mobilité sur base de l’ordonnance sur la planification de la mobilité récemment adoptée ;
Dans les régions transfrontalières, généraliser et concrétiser les Schémas stratégiques de mobilité transfrontalière (SMOT) et améliorer l’intégration opérationnelle, horaire et tarifaire des transports collectifs, en mobilisant au besoin les organes de coopération territoriale existants, tels que l’Euro-Région Wallonie-Champagne-Ardenne, l’Eurégio Meuse-Rhin, l’Euro-Métropole Lille-Courtrai-Tournai et la Grande Région (Saar – Lorraine – Luxembourg – Rhénanie-Palatinat – Wallonie) ;
Soutenir la recherche universitaire, la collecte et l’analyse de données statistiques, les échanges de bonnes pratiques, le lancement de projets-pilotes et la participation des administrations, opérateurs et associations aux projets de recherche et aux réseaux thématiques européens en matière de mobilité et de transports, et ce, non seulement dans le domaine des sciences et des techniques, mais également dans le registre des sciences humaines (sociologie, psychologie, économie, science politique) pour ce qui concerne l’évolution des comportements et les méthodes d’optimisation des choix collectifs, par exemple.


etoiles700X10-5.jpg

Dimanche 26 novembre 2017, Gedinne Ecolo a distribué des plants d’arbustes fruitiers, puis a organisé une conférence sur la taille des arbres fruitiers, suivie d’une démonstration sur le terrain.

Dimanche 26 novembre 2017, Gedinne Ecolo a distribué des plants d’arbustes fruitiers, puis a organisé une conférence sur la taille des arbres fruitiers, suivie d’une démonstration sur le terrain.

Le chocolat et le vin n’étaient pas encore à température, que les premiers amateurs de petits fruits se présentaient à notre stand!

En parallèle à la distribution, nous proposions aux Gedinnois de participer à notre action “Dites-nous”, qui consistait à leur demander de mettre sur papier leurs suggestions, leurs aspirations, leurs demandes ou leurs réflexions concernant la commune, puis de glisser leur écrit dans notre urne. Cela a occasionné de grandes conversations avec les membres de Gedinne Ecolo, mais aussi entre citoyens.

Des fagots de framboisiers, de mûriers, de cassissiers et de groseilliers attendaient preneurs. Les boissons étaient chaudes, et le public a pu les siroter, se chauffant aussi un peu près du braséro accueillant, le temps d’attendre leur tour à la table de distribution des petits fruitiers. Là aussi, s’entamaient aussi de grandes discutions tournant autour de la plantation et de l’entretien des arbustes, et chacun repartait avec son plant, et un feuillet de conseils pour le traiter idéalement.

À treize heures, rendez-vous était donné à la salle des fêtes de Bourseigne-Neuve, pour y entendre Benjamin Cerisier expliquer les différentes tailles des arbres fruitiers, et y présenter l’association “Diversifruits”.

Les Gedinnois étaient très intéressés et attentifs aux explications, posaient des questions, et certains même, prenaient des notes. Monsieur Cerisier répondait, épaulé pour le côté pratique par Christophe Poirson, tailleur professionnel.

Puis l’association “Diversifruits” fut présentée: celle-ci tente entre autres de créer une filière de redéploiement de vergers en Wallonie (car les vergers ont malheureusement trop tendance à disparaître), et essaie de réintroduire d’anciennes variétés de fruitiers, dans le but de diversifier et valoriser les fruits

L’exposé terminé, tout ce petit monde s’est rendu dans un verger où trônait un très vieux  pommier couvert de gui. Son entretien n’avait plus été fait depuis une quinzaine d’années…

Tout en nous expliquant la pratique de taille de restauration, Monsieur Poirson a grimpé dans l’arbre et l’a consciencieusement nettoyé. Bien assuré par une corde, et muni d’une tronçonneuse et d’une scie, il est allé le plus loin possible à bout de branches pour les éclaircir. Il faut certainement être “pro” pour ce faire, et être aussi à l’aise, en équilibre sur les branches!

Cette journée conviviale, instructive et intéressante a été appréciée par tous!

 

Contacts des intervenants:

Benjamin Cerisier (Diversifruits): benjamin.cerisier@fpnw.be     Site diversifruits: http://www.diversifruits.be/

Christophe Poirson (élagueur): christophepoirson@gmail.com

0474 361 002
http://www.arbopassion.be/

Voir toutes les photos sur Facebook: https://www.facebook.com/pg/ecolo.gedinne/photos/?tab=album&album_id=1927505387512014

 

 

 

 

 

 

 

 

Taillons !

Taillons !

Dimanche 26 novembre

Distribution de plants d’arbustes à petits fruits (Groseilliers, cassissiers, framboisiers)
De 9h à 12 h (ou fin de stock)
Rue du Londeau (près de l’Hôtel de la Poste), 5575 Gedinne.

Initiation à la taille des arbres fruitiers, et Présentation de “Diversifruits”
À 13h30, à la salle des fêtes de Bourseigne-Neuve
(En face de l’école, près de cimetière)
Benjamin Cerisier expliquera la taille de restauration des vieux arbres fruitiers.
Il vous présentera aussi l’association ” Diversifruits” 

Taille d’arbres fruitiers sur le terrain
Après son exposé, monsieur Cerisier, accompagné d’un tailleur expérimenté, vous invitera à passer à la pratique,
dans un verger des environs.

                                                      *****

TAILLE TOT, TAILLE TARD…

Qui ne connait pas un vieux verger où les pommiers remplis de gui se dessèchent les uns après les autres, abandonnés par leur propriétaire ?

Manque d’intérêt pour la production de fruits pas toujours parfaits, ou simple méconnaissance des capacités de production de ces vieux arbres et des soins à leur apporter ?
Les arbres fruitiers se taillent à tous âges.

A la plantation, on pratique la taille « d’habillage » visant à éliminer les parties abîmées et à équilibrer l’appareil racinaire et aérien.
Puis, on pratique des tailles de formation qui élaborent les branches « charpentières », future structure du houppier.

Ensuite, tout au long de la période dite de production, les tailles « d’entretien et de remplacement » se poursuivront. Il faut réparer les accidents de parcours : branche cassée par une surcharge de fruits ou par le vent. Un autre objectif est de rajeunir les fruitières qui s’épuisent après trois ou quatre ans. On pratique alors des tailles de remplacement qui progressivement amèneront la sève vers un jeune rameau, la vieille fruitière sera alors coupée.

Enfin, une taille de « restauration » peut être nécessaire. Les symptômes poussant à celle-ci sont un houppier compact, mal aéré, des charpentières enchevêtrées, des branches basses qui dépérissent, courbées vers le sol, une fructification qui diminue et est de mauvaise qualité, et enfin des jeunes rameaux de plus en plus rares. Cette taille a donc pour objectif d’éclaircir le houppier en y laissant pénétrer la lumière (mûrissement des fruits) et l’air (éviter les mousses et maladies dues aux champignons). On simplifiera les houppiers, en éliminant les charpentières qui se croisent et les rameaux poussant vers l’intérieur. Les branches aux multiples bifurcations seront limitées à deux ou trois axes principaux. Lorsque deux branches parallèles sont en compétition, l’une d’elles sera coupée. Le gui sera évacué. Cette taille de restauration se
pratique en automne.

Une échelle, une scie et un bon sécateur… et au travail !
Alors envie de se préparer un été savoureux ?

Alors:

RESTAURONS, RESTAURONS !

Lors de nos précédentes activités, nous vous avons invités à planter des haies, des petits et grands arbres fruitiers. Nous avons redécouvert les savoureux jus de nos vergers : pressage de pommes et de poires en 2015 et 2016. Cette année, le gel tardif nous a privés de cette production naturelle et locale. Mais une saison n’est pas l’autre.

Profitons donc du moment de repos qui nous est offert par Dame Nature pour préparer demain. Ce dimanche 26 novembre, rejoignez-nous à 13h30, à la salle des fêtes de Bourseigne-Neuve (En face de l’école, près de cimetière) pour participer à une démonstration de taille de restauration sur de vieux arbres fruitiers.

Benjamin Cerisier, conférencier pour l’Asbl « Diversifruit » nous exposera ses activités de promotion de la production locale de fruits.

Il nous initiera à la taille de restauration ; d’abord en salle pour la partie théorique et ensuite sur le terrain dans un verger du voisinage. Il nous expliquera les notions de charpentières, de branches fruitières, de mise à fruit, de porte-greffe, de gourmands, de sillons, de lambourdes, de dards, de brindilles couronnées, la notion d’alternance, la taille de rajeunissement… Bref, d’arboriculture.

Munissez-vous de vêtements appropriés pour cette activité extérieure.

                                                   *****

 CONSEILS DE PLANTATION DES PLANTS D’ARBUSTES

Voici quelques conseils pour que votre arbuste vous donne ses plus beaux fruits :

– Si vous ne le plantez pas en terre tout de suite, il faut absolument éviter que les racines sèchent : mettez-le en jauge, dans de la terre ou du sable du Rhin. Ne conservez pas votre plant dans de l’eau afin de ne pas noyer les racines.
– Avant de le planter, vous pouvez badigeonner les racines avec un mélange d’argile et un engrais naturel (compost, bouse de vache…).
– Creusez un trou de plantation qui doit être un peu plus large et profond que l’ensemble des racines. Le trou fera donc environ 20 cm de profondeur et 20 à 30 cm de large.
– Vous pouvez mettre une poignée de compost lorsque vous installez votre plant. Rebouchez avec la terre en veillant à bien la tasser avec votre talon pour qu’elle enveloppe toutes les racines.
– Et enfin, arrosez.

Et si vous n’avez pas de jardin ?
Vous pouvez aussi planter votre arbuste dans un pot suffisamment grand pour contenir les racines. Placez dans le fond du pot des billes drainantes (type argex) et arrosez régulièrement !